Stranger Things – Les dossiers secrets de Will Byers

Stranger Things Will Byers dossiers secretsLes deux dernières années à Hawkins ont été si étranges que Will Byers lui-même a du mal à y croire. Difficile de dire ce qui est réel et ce qui ne l’est pas… Entre ces pages, il a rassemblé ses journaux, ses dessins, ses notes à propos du monde à l’envers… Ouvrez à vos risques et périls!

J’ai entrepris dernièrement de lire tous les albums jeunesse inspirés de l’univers de Stranger Things. Je ne savais pas si j’aimerais, donc je les ai empruntés. Le premier avait été une très grosse déception. J’en parlais ici. Un livre qui n’apporte rien et qui se lit en quelques minutes. Même si c’est à destination d’un public jeune, je ne crois pas qu’un livre vide de sens soit réellement pertinent.

Celui-ci, le second que j’ai à vous présenter, m’a par contre beaucoup plu. Peut-être pas au point d’en faire l’acquisition, mais c’est un plaisir pour les yeux que de découvrir Les dossiers secrets de Will Byers. C’est le genre d’album qu’on apprécie comme fan, parce qu’il offre des références à la série et que visuellement, c’est un très beau livre.

On ouvre cet album un peu comme si on ouvrait le carnet personnel de Will, avec tout ce que le jeune homme aurait pu conserver: des dessins (on sait comme il aime dessiner), des petits mots envoyés par ses amis, une histoire qu’il a écrite, des articles de journaux le concernant en lien avec sa disparition ou en lien avec des événements survenus à Hawkins, des papiers médicaux du laboratoire, un bulletin scolaire, une carte de vœux, des photos, quelques listes (comme les meilleures idées de costumes d’Halloween), des cartes, du code en morse, des croquis, des billets de cinéma, quelques pages écrites sous forme de journal personnel, et plus encore.

Si l’ensemble demeure plutôt « jeunesse » dans le ton, ce qui est un peu normal puisque Will est encore un enfant, il est intéressant de retrouver dans cet album toutes sortes de choses en lien avec l’intrigue de la série. Visuellement, c’est agréable de feuilleter ce carnet puisqu’on a l’impression de plonger un peu plus dans l’univers de Will, alors que c’est un personnage essentiel et qu’il brille par sa disparition dans toute la première saison.

J’ai bien aimé feuilleter ce bel album, c’est une lecture divertissante qui plaira aux fans de la série.

Pour découvrir d’autres livres sur l’univers de Stranger Things: suivez ce lien.

Stranger Things: Les dossiers secrets de Will Byers, Matthew J.Gilbert, Éditions Hachette, 64 pages, 2019

Heartstopper t.4: Choses sérieuses

Charlie était persuadé que Nick ne partagerait jamais ses sentiments. Pourtant, les voilà officiellement en couple, et Charlie se sent de plus en plus prêt à dire « je t’aime ». Nick partage ses sentiments, mais il a plein de choses en tête, notamment faire son coming-out à son père et les possibles troubles alimentaires de Charlie. Alors que l’été devient automne et que la rentrée approche, Charlie et Nick vont en apprendre beaucoup sur l’amour, le vrai, et tout ce qu’il implique. Heartstopper est un livre qui aborde des sujets forts tel que l’amour, l’amitié, la loyauté, et les maladies mentales. Il réunit les tranches de vie de Charlie et Nick pour créer quelque chose de plus grand, qui peut parler à toutes et tous.

Choses sérieuses est le quatrième tome de la série Heartstopper. Ce tome sera l’avant-dernier de la série. C’est mon tome préféré jusqu’à maintenant. Je le trouve plus abouti et plus intéressant à différents niveaux.

Dans ce roman graphique, on retrouve Charlie et Nick, après leur voyage à Paris. Ils sont en vacances et passent un moment sur la plage avec leurs amis. Charlie a envie de glisser les mots « je t’aime » à son amoureux, des mots si difficiles à dire quand tout ce que l’on fait est une première fois. Nick pour sa part s’inquiète beaucoup pour Charlie, depuis qu’il a découvert ses problèmes alimentaires. Il aimerait aborder le sujet et voudrait lui offrir son aide et l’épauler, mais il ne sait pas comment amener le sujet. D’autant plus que c’est la période de l’année où Nick part en vacances avec sa famille. Lui et Charlie devront apprendre à vivre une première vraie séparation.

Avec ce tome, l’auteure aborde le problème de santé mentale et l’anorexie chez les garçons, avec plus de profondeur que dans les autres tomes. Ce sont des sujets dont on a beaucoup parlé chez les filles, mais très peu chez les garçons. C’est donc intéressant de voir un roman graphique accessible et romantique, s’y intéresser. L’histoire est pleine de tendresse, mais démontre aussi que l’amour ne soigne pas la maladie mentale et que la personne malade doit trouver son chemin par elle-même, aussi bien entourée et épaulée soit-elle. 

En bonus, on a droit à quelques planches sur l’histoire entre M. Ajayi et M. Farouk, les deux professeurs qu’on a pu voir un peu plus dans le troisième tome, lors du voyage à Paris. Ce sont de petites scènes dans leur univers. C’est charmant. Alice Oseman offre d’ailleurs dans tous ses tomes des compléments aux histoires principales. Un petit plus agréable pour ceux qui aiment la série et ses personnages.

J’ai beaucoup apprécié ce tome qui me semble plus intimiste et plus poussé que les autres. L’histoire est bien amenée et la relation entre les deux adolescents demeure belle et pleine de douceur, même si ce que vit Charlie est très difficile. Il est heureusement bien entouré, ce qui lui apporte l’aide dont il a besoin. Dans cette histoire, la famille occupe aussi une grande place, que ce soit du côté de Charlie ou du côté de Nick, ce que j’ai trouvé pour ma part très intéressant.

Si vous ne le saviez pas encore, les droits de Heartstopper ont été achetés par Netflix pour en faire une série. Le tournage a prit fin cette année. J’ai hâte de voir de quelle façon cette série sera portée à l’écran. Je regarderai assurément. J’attends également avec impatience le cinquième et dernier tome de ce roman graphique qui m’a fait passer de très beaux moments! 

Voici mon avis sur les autres tomes de la série:

Heartstopper t.4: Choses sérieuses, Alice Oseman, éditions Hachette, 320 pages, 2021

Comment survivre dans le monde de Stranger Things

Comment survivre dans le monde de Stranger ThingsLe meilleur de la série Stranger Things est réuni dans ce guide idéal pour accompagner ses errances, que ce soit à l’école, dans sa vie sociale, ou dans une dimension parallèle…

Je suis une grande fan de la série Stranger Things. C’est d’ailleurs ma série préférée. Je suis donc portée à m’intéresser à tout ce qui paraît autour de l’univers de la série. J’ai lu les romans (ici et ici) inspirés de la série (sauf un qui est dans ma pile à lire), les bandes dessinées et le fabuleux livre compagnon publié chez Mana Books.

Les éditions Hachette ont publié quelques documentaires jeunesse autour de la série. Comme je n’étais pas certaine d’aimer, je les ai emprunté. J’avais choisi de commencer par cet étrange ouvrage: Comment survivre dans le monde de Stranger Things.

Publié dans la série des « premières encyclopédies » ce livre m’a semblé cibler un public très jeune… sans doute même trop jeune pour visionner la série. Le livre rassemble des photos de la série, accompagnées de « conseils de vie » en se basant sur les particularités du monde de Stranger Things et sur les personnages. On conseille donc de « soigner son look pour s’intégrer » en faisant référence à Steve et ses cheveux ou de « manger des gaufres à toute heure » pour faire comme Eleven.

J’ai lu cet ouvrage en une ou deux minutes à peine, juste le temps de tourner les pages. Des photos, une courte phrase écrite en gras. En fermant le livre, j’ai eu l’impression d’un objet très commercial qui profite de la popularité de la série. En fait, c’est un ouvrage qui n’apporte rien du tout. J’avoue que je n’en ai même pas compris l’intérêt, tant c’est vide de sens. Se détaillant tout de même seize dollars, j’aurais été très triste de débourser une telle somme pour un livre si peu pertinent.

Vite lu, vite oublié, je ne le conseille pas. Si vous êtes curieux, empruntez-le à la bibliothèque, c’est bien suffisant!

Comment survivre dans le monde de Stranger Things, Matthew J. Gilbert, Éditions Hachette Jeunesse, 96 pages, 2019

Heartstopper t.3: Un voyage à Paris

Ceci est l’histoire de deux lycéens. Amis, puis petits amis, ils apprennent ensemble à affronter le regard des autres. Depuis que Nick a fait son coming out auprès de sa mère, Charlie et lui tentent de plus en plus de s’affirmer en tant que couple. Mais entre les cours et les examens, ils peinent à trouver le temps de se voir. Heureusement, le voyage scolaire arrive à grands pas ! Et quoi de mieux qu’une excursion à Paris pour se retrouver entre amoureux ?

Après avoir fait la rencontre de Charlie et Nick dans les deux premiers tomes de la série, nous les retrouvons ici à l’aube d’un voyage scolaire. Nick a annoncé son amour pour Charlie à sa mère et il essaie de trouver sa place auprès de celui qu’il aime, au quotidien. Si certaines personnes le soutiennent, comme par exemple son entraîneuse, qui lui raconte son histoire personnelle et lui dit de ne pas hésiter à venir la voir s’il y a quoique ce soit, Nick a beaucoup de difficulté à être en couple en société. 

L’arrivée du frère de Nick, de retour à la maison, complique un peu les choses. Nick et Charlie choisissent doucement les gens dans leur entourage à qui ils sentent qu’ils peuvent faire confiance, afin de pouvoir être eux-mêmes avec eux. Ils sont tout de même bien entourés et la transition se fait tranquillement. 

Ce troisième tome, même s’il baigne aussi dans la douceur, aborde tout de même des thèmes difficiles. C’est l’occasion pour l’auteure de parler des difficultés d’être soi-même, des séquelles relatives à l’intimidation ou à l’homophobie. Il y est également question de troubles alimentaires et de scarification. Pourtant, tout semble aller bien. Mais les blessures, parfois, ne sont pas toujours visibles au premier coup d’œil…

C’est donc à une histoire douce-amère que nous convie ce troisième tome de Hearstopper. Je l’ai bien aimé, mais ce n’est pas mon préféré. Je l’ai trouvé un peu plus triste que les autres. L’auteure parle beaucoup de santé mentale dans ses écrits. L’histoire de Charlie et ce qu’il vit est assez touchante et me fait un peu peur pour la suite de cette histoire. Il y a quelque chose d’un peu mélancolique dans l’ambiance de ce troisième tome. On sent que Charlie a beaucoup de tourments même s’il n’en laisse pas paraître grand chose. L’ensemble reste léger, malgré tout et le voyage à Paris est l’occasion pour les deux amoureux de placer un peu plus leurs marques au sein de leur groupe d’amis. C’est aussi un moment de plaisir, en voyage. À petits pas, ils avancent, même si on sent que derrière, il y a certaines souffrances. 

Ce troisième tome est complété par des petits bonus, soit des plans de la chambre de Nick et de celle de Charlie, des fiches de personnages, des extraits de comptes Instagram et de journaux intimes, ainsi qu’une mini BD qui raconte l’histoire de Tao et Ella, deux personnages secondaires de la série. 

À noter que le quatrième tome vient tout juste de paraître. J’ai bien hâte de le découvrir! 

Mon avis sur les deux autres tomes de la série:

Heartstopper t.3: Un voyage à Paris, Alice Oseman, éditions Hachette, 320 pages, 2020

Heartstopper t.2: Un secret

Voici l’histoire de deux lycéens. Deux amis qui ont appris à se connaître, à s’apprécier. Puis un baiser a tout fait basculer. Un baiser et Nick a paniqué.
Il aime Charlie. Il veut être avec lui. Mais est-il prêt à affronter le regard des autres ? Cette question, il ne peut la résoudre seul. Heureusement, Charlie est à ses côtés. Et, ensemble, main dans la main, ils vont avancer.

Voici le second tome de la série Heartstopper. J’avais adoré le premier tome, dont j’avais trouvé l’atmosphère douce et bienveillante particulièrement belle. L’histoire de Charlie et Nick est empreinte de douceur même si les sujets qui sont abordés ne sont pas toujours faciles. Je crois que c’est la façon dont l’auteur amène ses personnages, le développement de leur relation et les beaux moments qu’ils passent ensemble qui font de ce roman graphique un petit plaisir de lecture. 

Ce second tome s’ouvre sur le malentendu qui terminait le premier tome. Charlie est dans son lit, torturé par ce qui s’est passé entre lui et Nick, alors qu’il s’est senti idiot et délaissé. Nick ne dort pas non plus. Il n’arrive pas à écrire à Charlie et à lui expliquer comment il s’est senti. La meilleure façon de régler tout cela: en personne. Et ensemble.

Nick est en pleine crise identitaire. Ce qu’il ressent le tourmente même si ça le rend heureux. Il doit faire taire la petite voix dans sa tête au profit de ce que ressent son cœur. Ce qui est beaucoup plus facile à dire qu’à mettre en pratique, surtout qu’il appréhende les réactions de son entourage. 

Malgré tout, la relation entre Charlie et Nick avance et évolue, dans le secret. Ils restent discrets, du moins ils le pensent. Nick ne sait pas encore clairement ce qu’il veut même si au contact de Charlie on dirait qu’il pétille. Il a beaucoup de chemin à faire, mais a envie de se rapprocher de Charlie et de son univers. Rencontrer ses amis est peut-être le premier pas à franchir.

Entre les premières fois qui sont par moments empreintes de timidité et les beaux moments qui bouleversent un peu le cœur, Nick et Charlie tentent de construire quelque chose qui leur est propre et qui leur ressemble, un petit pas à la fois. 

Toujours beau et agréable à lire, ce second tome de l’histoire de Nick et Charlie est réconfortant, tout comme le premier. On voit leur relation changer et évoluer. Charlie est heureux d’aimer quelqu’un qui l’aime réellement en retour et Nick apprend à faire des choix pour lui-même, même s’il ne s’y prend pas toujours de la meilleure façon. Leur histoire est belle et touchante. Les dessins, toujours si simples, véhiculent pourtant beaucoup d’émotions. 

Heartstopper est mon petit plaisir graphique que j’ai toujours beaucoup de plaisir à retrouver. Cette histoire en est une d’amour, de courage et d’identité. Une belle lecture!

Le roman graphique est complété par quelques petits plus en fin de volume. On y retrouve des portraits des personnages, des extraits du journal intime de Charlie ainsi qu’une mini BD sur l’histoire de Tara et Darcy, des personnages secondaires de Heartstopper. 

Mon avis sur le tome 1.

Heartstopper t.2: Un secret, Alice Oseman, éditions Hachette, 320 pages, 2020