Middlewest t.2: Fear

Pour sauver sa peau, Abel n’avait qu’une seule solution : fuir la toxicité de Dale, son père. Mais tourner le dos à son passé n’était que la première épreuve d’un long et périlleux voyage. Le mal qui ronge le garçon semble si intense que même l’aide apportée au détour du chemin ne semble pas suffire à apaiser ses démons. Seule la stabilité offerte par les forains de la Hurst Family lui laisse entrevoir le bonheur car, pour la première fois de sa vie, Abel se sent aimé par cette famille d’adoption. Un sentiment inédit, puissant, à l’image de la colère qui anime toujours son père, furieux d’avoir vu son autorité remise en question. La traque a commencé, et le spectre de Dale se rapproche dangereusement.

Le premier tome de Middlewest avait été une belle surprise. Ce second tome est exactement dans la même lignée et j’ai passé un excellent moment. Comme les personnages sont déjà connus et qu’on suit l’intrigue qui se poursuit, j’ai pris encore plus de plaisir à lire celui-là. 

Ce tome fait suite à l’histoire d’Abel, dans le tome 1, qui a fui son père en colère en compagnie de son renard. Il a trouvé refuge chez les forains, mais sa tranquillité ne sera pas de longue durée. Son père veut le retrouver et le traque sans relâche. Abel, qui a hérité de quelque chose qu’il ne comprend pas bien, se fait montrer la porte par ceux qu’il considère comme sa nouvelle famille. Il est à nouveau en fuite et il devra affronter seul les « bois hivernaux ».

Middlewest est une très belle découverte. Plus j’avance dans cette trilogie, plus je la trouve intéressante. C’est une histoire de drames, d’aventures, de famille, mais avec des personnages extravagants et parfois, inquiétants. Le monde de Middlewest est teinté de fantastique et amène plusieurs idées intéressantes. Le meilleur ami d’Abel est un renard au sale caractère, mais sans doute le plus précieux allié qu’il peut avoir. On en apprend un peu plus sur ce qui affecte Abel, tout ce qui tourne autour du « cœur d’orage ». On fait la connaissance des Nowaks, un peuple des légendes. Et on découvre dans ce tome les bois hivernaux où Abel doit aller seul et qui cache quelques réponses à certaines de ses questions. J’ai tellement aimé le visuel de ces pages enneigées! Le dessin de cette série est magnifique. 

L’univers de Middlewest est assez unique et fascinant. Visuellement, c’est vraiment une réussite. J’adore les couleurs et les illustrations. Ce livre est complété par des crayonnés et dessins de recherche pour la création des personnages ainsi que des couvertures alternatives.

Le tome trois m’attend et j’ai bien hâte de m’y plonger!

Middlewest t.2: Fear, Skottie Young, Jorge Corona, éditions Urban Link, 160 pages, 2021

Une réflexion sur “Middlewest t.2: Fear

  1. Pingback: Middlewest t.3: Résilience | Mon coussin de lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s