Wander

WanderWander, un jeune loup, grandit paisiblement dans le Nord-Ouest des États-Unis en compagnie de ses frères et sœurs. Il lui tarde d’être assez grand et fort pour se mettre à chasser, puis devenir à son tour chef de meute, mais un drame survient : une meute ennemie les attaque pour conquérir leur territoire, et Wander se retrouve seul, perdu, affamé et sous la menace de multiples périls, dont les hommes et leurs engins de mort, armes, véhicules. Que va faire le jeune loup ? Tenter de rentrer chez lui ou refaire sa vie ailleurs ?

Wander est un roman passionnant, qui donne la parole à Swift, un loup des montagnes. En sa compagnie, on apprend à connaître sa famille et la dynamique au sein de sa meute.

« La meute appartient aux montagnes, et les montagnes appartiennent à la meute. Et sur nous tous brille la lumière de l’étoile du loup. »

Quand l’histoire commence, Swift est encore un tout petit louveteau qui tente de faire sa place. Chaque loup au sein de la meute a son caractère, ses forces et ses faiblesses. On découvre la façon dont la meute fonctionne pour la quête de nourriture, pour la chasse, pour le guet et la protection de tous. On voit également avec les yeux de Swift ce qui l’entoure: les autres bêtes, les insectes, les montagnes, les arbres, la menace humaine. En vieillissant, Swift, plus petit que les autres, veut faire ses preuves. Jusqu’à ce que leur territoire soit attaqué par une autre meute et que Swift se retrouve seul.

« Il m’arrivait souvent de partir seul à l’aventure. Dans les montagnes, la beauté se dissimule derrière chaque talus – un lac, un hallier de baies, un carré de verglas oublié par le soleil. Mais je finissais toujours par rentrer auprès de ma famille. De toute ma vie, jamais je n’ai dormi seul. Pas même une fois. »

Un jeune loup qui se retrouve seul, sans protection, sans nourriture et qui doit se débrouiller par lui-même, c’est un loup plus fragile qui est parfois en danger. Il doit fuir et son voyage est l’essence même de ce roman à la fois tragique (mais pas larmoyant), et fascinant. Dans une nature sauvage qu’il ne connaît pas, où le danger vient tout autant de la présence humaine, des feux de forêt, de la machinerie de culture ou d’autres animaux, Swift grandit en devenant peu à peu le loup qu’il sera un jour.

Dans ce roman, les aventures vécues par Swift et les découvertes qu’il fait dans des montagnes qui ne sont pas les siennes, sont aussi passionnantes que nécessaires pour permettre au jeune loup de prendre de l’expérience et de faire des choix pour sa propre survie. La perte de sa famille devient un leitmotiv pour le pousser à sauver sa peau, à devenir un meilleur loup et à se créer son monde à lui.

L’écriture de ce roman et le choix de la narration sont parfaitement justes. L’histoire de Swift est touchante, intrigante, passionnante. Son histoire est pleine d’aventures, d’apprentissage et aussi de l’expérience de diverses émotions et états: la faim, la peur, le courage, l’amitié, l’entraide, le courage, la liberté.

J’ai énormément aimé cette histoire, qui devrait plaire assurément aux amoureux des loups et à ceux qui aiment la nature et l’aventure. Wander est un roman magnifique, qui s’inspire d’une histoire vraie, celle du loup gris Oregon 7 que les spécialistes ont pu étudier grâce à un collier GPS. Quelques notes en fin d’ouvrage nous informent de cette belle et véritable histoire.

Wander est aussi un roman d’aventure passionnant, qui se déroule dans des paysages majestueux, en Oregon et dans l’État de Washington, et nous permet de mieux comprendre la vie d’une meute de loups dans la nature.

« Le museau tourné en direction du soleil couchant, j’examine la prairie dans toute son immensité, ses hardes de wapitis, ses troupeaux de vaches et de moutons. Warm me rejoint. Il se roule en boule juste sous mon menton, ainsi, j’entends son cœur battre à l’unisson du mien. Je suis né sur ces terres. J’en adore chaque cours d’eau, chaque bosquet. »

Une lecture qui plaira tant aux jeunes qu’aux adultes. Si vous avez lu le livre Pax et le petit soldat ou même Robot sauvage, Wander est un peu dans le même genre, même si son sujet est différent.

À découvrir, assurément!

Wander, Rosanne Parry, éditions L’école des loisirs, 139 pages, 2019

Boréal-Express

boreal-expressIl y a longtemps, une nuit, la nuit de Noël, un train s’arrête dans la rue devant la fenêtre d’un petit garçon. Invité à y monter, celui-ci y retrouve quantité d’autres enfants vêtus de pyjamas ou de chemise de nuit. Commence alors un voyage fantastique à travers bois, sur des montagnes enneigées, jusqu’au Pôle Nord, le pays du… Père Noël ! Rêve ou réalité?

Le livre de Chris Van Allsburg, paru en anglais pour la première fois en 1985 (1986 pour l’édition française) est devenu un album classique du temps des Fêtes, surtout depuis l’adaptation cinématographique sortie en 2004.

L’histoire qui se cache derrière ce livre s’adresse autant aux petits, qui y verront une très belle histoire de Noël, qu’aux adultes qui y comprendront sans doute beaucoup mieux le message que l’auteur souhaite faire passer. Derrière un album magnifique (le film l’est tout autant), l’auteur parle de la foi et du fait de conserver son cœur d’enfant. Par le fait même, d’être ouvert à ce qui va au-delà du quotidien, de notre monde, pour être réceptif à la magie qui oeuvre autour de nous. Le parallèle avec la petite clochette est tellement bien trouvé, qu’on ressort de cette lecture terriblement touché.

Boréal-Express est une des plus belles histoires de Noël à mon avis, parce qu’elle touche à ce qui est le plus important dans cette fête: l’émerveillement. C’est ainsi que tant d’adultes, qui n’ont plus cette capacité, détestent cette période de l’année et ne sont accaparés que par l’aspect commercial de Noël. Ici, Noël devient une aventure, sans couleurs clinquantes ni extravagances. C’est un moment pour croire et rêver, pour faire entrer un peu de magie dans notre vie.

Une histoire qui, étonnamment, trouvera peut-être plus d’écho chez les adultes. Pas parce que les enfants ne l’apprécieront pas, au contraire, mais parce que le second message du livre, au-delà de la belle histoire de Noël, marquera les adultes d’une toute autre façon.

présents de noelJ’ai profité de la relecture de ce merveilleux album pour relire le chapitre de Robert Hurley dans le livre Présent(s) de Noël en littérature de jeunesse contemporaine, qui aborde la spiritualité et le traitement du mystère dans Boréal-Express. Cet ouvrage est très intéressant et le chapitre sur le livre de Chris Van Allsburg plutôt éclairant. Pour les intéressés, on retrouve ce texte au chapitre 5 de cet ouvrage paru chez Novalis. Cet essaie aborde la représentation de la fête de Noël dans la littérature jeunesse.

En ce qui concerne Boréal-Express, c’est un album que je relis presque chaque année, parce que je trouve que son message est parfait. Il incite à renouer avec le magique et à garder son cœur d’enfant. Cultiver la capacité de s’émerveiller est sans doute l’un des plus beaux cadeaux que l’on peut se faire.

Un incontournable!

Boréal-Express, Chris Van Allsburg, éditions L’école des loisirs, 30 pages, 1986