Birthday Girl

birthday girlJe ne vais pas vous offrir quelque chose de matériel. Mon cadeau n’aura rien à voir avec un objet de valeur. En fait, voilà ce que j’aimerais offrir à la merveilleuse fée que vous êtes, mademoiselle. Vous allez faire un voeu. Et je l’exaucerai. Quel qu’il soit. À condition que vous ayez un voeu à formuler.
Comme un songe éveillé, un de ces instants suspendus qui nous hantent encore, longtemps après, Haruki Murakami nous livre une nouvelle mélancolique, douce-amère, magnifiquement mise en image par la talentueuse illustratrice allemande Kat Menschik, pour mieux restituer l’univers hypnotique du maître.

Birthday Girl est ma première rencontre avec la plume de l’auteur japonais Haruki Murakami. Je suis content de cette lecture et j’en lirai sans doute d’autres, puisque j’ai beaucoup apprécié.

L’histoire raconte celle d’une jeune serveuse, le soir de ses 20 ans. Normalement, elle n’aurait pas dû travailler ce soir-là. Malgré elle, elle se retrouve à devoir apporter le repas du propriétaire du restaurant, un vieil homme solitaire. Il lui offre alors d’exhaucer un voeu pour son anniversaire…

« Lorsque le dîner du propriétaire fut prêt, à huit heures, elle fit rouler la désserte jusqu’à l’ascenseur et monta au cinquième étage. »

L’histoire de cette fille, serveuse, et du voeu qu’on propose de lui exaucer se présente comme une longue nouvelle illustrée. Les images qui accompagnent le texte sont créées par Kat Menschik et sont totalement représentatives de l’histoire.

Birthday Girl est une courte nouvelle, simple, rafraichissante avec une belle morale. Sans nous dévoiler mot pour mot le voeu de la jeune serveuse,  l’auteur nous le laisse entrevoir dans la fin de son histoire, avec un texte tout en finesse.

C’est une belle histoire, qui aborde le thème du bonheur, des souhaits et des valeurs, via une jolie morale autour du voeu. C’est une lecture que j’ai trouvé plaisante à lire et qui fait du bien. Il ne faut pas se fier à la couverture, qui peut laisser présager une toute autre histoire.

Cette édition parue chez Belfond est très belle. Une couverture rigide sous jaquette, une histoire illustrée sur papier glacé, avec une police de caractère reposante. La traduction est à mon avis, parfaite. Le style est fluide, l’écriture légère.

Une histoire que j’ai beaucoup apprécié et que je recommande.

Birthday Girl, Haruki Murakami, illustré par Kat Menschik, éditions Belfond, 72 pages, 2017

Publicités