Ça leur apprendra à sortir la nuit

Un chantier de construction, à la tombée de la nuit. Deux adolescents y font une découverte étrange : un sac à dos d’enfant, à moitié caché dans la terre fraîchement remuée. À l’intérieur, un petit t-shirt et une vieille boussole.
À qui appartient ce sac ? Et qui est cet homme qui rôde tout près avec son chien ? Olivier et Mathilde vont bientôt l’apprendre, à leurs risques et périls.

Après avoir lu Les vieux livres sont dangereux d’un des auteurs, dans la même collection, j’ai eu envie de lire celui-ci. J’aime beaucoup l’idée de présenter aux jeunes lecteurs de 7 à 11 ans et plus, des romans de suspense, d’enquête et d’horreur. Cette collection Noire est excellente pour ça.  Le résumé de Ça leur apprendra à sortir la nuit était intrigant et un peu effrayant. Dans l’ensemble ce fut une bonne lecture.

Olivier et Mathilde font une étrange découverte sur un chantier de construction. Ils ne devraient pas se trouver là-bas et encore moins y être la nuit. Leur découverte les inquiète un peu, certains éléments sont étranges. Il y a aussi cet homme qui rôde. Qui est-il? À qui appartient le sac à dos? Pourquoi était-il enterré? Et quelle est cette drôle de boussole qui n’indique pas le Nord?

Le roman est identifié comme étant une histoire d’horreur, mais je l’aurais plutôt classé dans « enquête » ou « suspense » puisque l’essentiel du livre est présenté comme l’évolution d’une enquête policière sur un crime passé. Le volume est superbe quant à sa présentation: photos de pièces à conviction, images, empreintes digitales, rapport d’enquêtes, articles de journaux, transcription de déposition, journal intime et textos. Il y a également des pages toutes noires, lorsque c’est le tueur qui parle. Ce contraste visuel entre les différentes parties et documents est vraiment le point fort de ce roman. C’est très attractif et la lecture avance aisément.

Il y a un bon suspense qui va en augmentant. Si, au début, le lecteur est un peu intrigué par la découverte, il réalise bien vite qu’un événement dangereux peut, et va peut-être, se produire. On sent que quelque chose se referme doucement autour de Mathilde et Olivier. C’est sans doute ce qui inspire la peur.

Par contre, le dénouement a tout d’une intrigue policière et d’enquête. Il y a même un petit côté triste et touchant. C’est effrayant, oui, mais ça va beaucoup plus loin dans le thème abordé: celui des disparitions d’enfants et des crimes envers les jeunes. On se retrouve face à un tueur en série.

Même si le livre est indiqué pour les 9 ans et plus, je ne le conseillerais pas à tous les jeunes lecteurs. Je crois que ça m’aurait troublé étant petite, vu que l’histoire se rapproche énormément d’un fait divers et que le crime peut sembler très proche de la réalité. Ensuite, tout est une question de sensibilité!

Ça leur apprendra à sortir la nuit, François Gravel & Martine Latulippe, éditions La courte échelle, 96 pages, 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s