Sous la glace

L’hiver a enveloppé de neige le village endormi de Three Pines. Le temps des fêtes appelle à la paix et aux bons sentiments, jusqu’à ce qu’un cri déchire l’air glacé. Un meurtre a été commis : une spectatrice de la traditionnelle partie de curling a été électrocutée sous les yeux de tous, au beau milieu d’un lac gelé. Pour diriger l’enquête, l’inspecteur-chef Armand Gamache revient dans la charmante communauté anglophone. Avec minutie, il dévoile le passé de la victime et découvre un écheveau de secrets et de rivalités. Gamache a cependant ses propres ennemis au sein de la Sûreté du Québec ; il sait qu’il ne peut se fier à personne. Tandis qu’un vent mordant souffle sur Three Pines, une menace plus glaçante encore plane sur lui.

Sous la glace de Louise Penny est la seconde enquête de l’inspecteur Armand Gamache. Il s’agit d’une relecture pour moi, dans le cadre du défi Un Penny par mois, puisque je l’avais lu à sa sortie en 2011. 

L’histoire se déroule pendant la période de Noël. Nous revenons à Three Pines alors qu’une femme, CC, est électrocutée sur la glace, en plein match de curling. Cet événement organisé chaque année est incontournable au petit village et tous les villageois sont présents lorsque CC décède. Détestée par tout le monde, hautaine et condescendante, cette nouvelle arrivante est très loin d’être sympathique. En s’installant à Three Pines, elle avait troublé la paix du petit village. Enquêter sur sa mort s’avère donc être plutôt difficile. Son décès ne touche pas grand monde. CC venait d’acheter l’inquiétante maison des Hadley, maison que l’on retrouve dans En plein cœur, avec son mari et leur fille. Gamache et son équipe devront fouiller dans son passé pour mieux comprendre qui souhaitait sa mort et pourquoi.

Ce roman met un peu plus de temps à démarrer que la première enquête. Je dirais aussi que l’atmosphère du roman est beaucoup plus sombre, surtout dans la première moitié, même si le livre se déroule à l’époque de Noël. On sent que quelque chose est un peu différent. Peut-être parce que l’on découvre CC, sa façon de se comporter avec les gens et son univers assez superficiel. Par contre au milieu du livre j’ai eu l’impression d’un petit changement de ton. Ça m’a donné l’impression de retrouver encore plus ce que j’aime chez Louise Penny et donc, de me rapprocher un peu plus de l’ambiance du premier livre. Peut-être parce qu’à ce moment, on retrouve Gamache et tous les sympathiques villageois de Three Pines alors que le début est consacré à CC, un personnage détestable et déroutant.

« Cette librairie faisait penser à une vieille bibliothèque dans une maison de campagne. Les murs étaient tapissés d’étagères de bois aux couleurs chaudes, elles-mêmes couvertes de livres. Des tapis au crochet étaient éparpillés ici et là et un poêle à bois Vermont Castings trônait au milieu de la pièce, devant un canapé flanqué de deux berçantes. Gamache, qui adorait les librairies, n’en avait jamais vu de plus belle. »

Cette enquête, couplée à une autre sur un crime perpétré à Montréal, s’avère finalement pleine de ramifications et de choses étranges. J’ai beaucoup aimé ce qu’en a fait l’auteure, en misant sur les complexités de l’âme humaine. Gamache est un personnage vraiment intéressant qu’on découvre de plus en plus. C’est un homme bon et c’est un bonheur de le suivre d’une enquête à l’autre. Surtout qu’ici, à cause d’une vieille affaire, on sent que sa position au sein de la Sûreté du Québec se fragilise… Dans les coulisses, il se passe des choses qui auront une incidence sur les prochaines enquêtes et sur le rôle de Gamache dans son milieu de travail.

« Les gens me croient cynique à cause de mon travail, dit Gamache, mais ils ne comprennent pas. Je passe mes journées à examiner la pièce du fond, celle qu’on garde verrouillée et cachée, même à nos propres yeux. Celle qui contient tous nos monstres, fétides, pourrissants, qui attendent. Ma tâche consiste à trouver des gens qui ôtent la vie à d’autres. Et, pour y parvenir, à découvrir pourquoi. Pour cela, il faut que j’entre dans leur tête et que j’ouvre cette dernière porte. Puis quand j’en ressors – il ouvrit les bras dans un grand geste – le monde est soudain plus beau, plus vivant, plus merveilleux que jamais. Lorsqu’on voit le pire, on apprécie le meilleur. »

Comme d’habitude, ce roman de Louise Penny est beaucoup plus profond qu’il n’y paraît. Les personnages sont toujours grandement développés et plus les histoires avancent, plus nous apprenons à les connaître. Rien n’est laissé en surface. Avec Sous la glace, nous retrouvons l’équipe habituelle, ainsi que les villageois de Three Pines. Il y a aussi une nouvelle recrue, Lemieux, qui me plaît beaucoup. Le personnage de Reine-Marie, la femme de Gamache, est aussi beaucoup plus présent et celui de Beauvoir commence à se développer plus en profondeur. On réalise que sous le surface, il y a beaucoup plus que ce qu’il ne laisse voir aux autres. 

Comme dans le premier roman, on retrouve aussi plusieurs scènes rigolotes et un humour mordant dans les dialogues, ce qui me plait toujours beaucoup.

« Ce qui le renversait, c’était que tout le village ne soit pas mort d’ennui. Il suffisait de mentionner le mot « curling » pour lui enlever le goût de vivre. »

J’adhère totalement à ce côté humoristique, à cette ambiance chaleureuse et confortable, même si Three Pines est sans doute le village le plus agréable à vivre où il se produit le plus grand nombre de meurtres par habitant! Je ne peux que vous conseiller de découvrir cette série. 

Un roman touchant sur les croyances, la famille et le pouvoir des mots.

Sous la glace, Louise Penny, éditions Flammarion Québec, 384 pages, 2011

6 réflexions sur “Sous la glace

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s