Locke & Key: Ciel et Terre

Tous les secrets de Lovecraft n’ont pas encore été révélés… En trois histoires courtes, les deux maîtres du Manoir Keyhouse, Joe Hill et Gabriel Rodriguez, vous invitent à un voyage dans le temps et l’espace, et lèvent le voile sur les mystères qui entourent les clés et la famille Locke.

C’est avec beaucoup d’impatience que j’attendais la sortie de cette bande dessinée, ayant été sous le charme de la lecture de la série Locke & Key. Je l’ai d’ailleurs lu deux fois. J’ai également vu l’adaptation qui en a été faite et, même si je l’ai appréciée dans l’ensemble, je trouve les bandes dessinées vraiment plus intéressantes. Moins édulcorées et beaucoup plus adultes que la série.

Avec Ciel et Terre, Joe Hill et Gabriel Rodriguez nous offrent trois nouvelles (et du contenu en bonus) dans l’univers de Locke & Key. Nous retrouvons la famille Locke élargie (leurs ancêtres) ainsi que les enfants Locke qu’on a apprit à connaître dans le reste de la série. J’étais donc ravie de retrouver le même univers avec les clés complètement déjantées, ainsi que la famille Locke.

La première histoire, Décrocher la lune, est un véritable petit bijou. Le ton est émotif et très différent de l’univers habituel. Ici, pas de sang ou d’horreur, du moins pas de la façon dont on l’entend. Cette histoire est originale, inventive et très touchante. Les auteurs nous amènent en 1912 et parle d’une clé bien spéciale qui permet d’accéder à la lune. J’ai eu un véritable coup de cœur pour ce récit beaucoup plus poignant que les autres. On voit par cette histoire que les deux auteurs peuvent nous amener dans un tout autre registre, même si l’univers des clés est le même.

La seconde histoire s’intitule Grindhouse. On y retrouve la violence et le mordant de Locke & Key auquel nous sommes habitués. Il y a aussi beaucoup d’humour noir et un certain suspense. Cette histoire me rappelle un peu l’ambiance qu’il y avait dans Basketful of Heads, une bd sombre que j’avais grandement appréciée. Grindhouse, c’est noir et quand même plutôt réjouissant vu la tournure un peu surprenante que prend l’histoire.

La troisième histoire, Petit coin, est très courte et se déroule dans les bois. Nous retrouvons les enfants Locke que nous connaissons bien, dans une scène particulière dans la forêt. Il n’y a que quelques pages et ça se déroule très vite. J’étais heureuse de retrouver Tyler, Kinsey et Bode, mais ce n’est pas mon histoire préférée. 

Ma préférence va donc aux deux premières histoires que j’ai trouvé abouties et bien menées, même si elles sont fort différentes. La bd est complétée par un cahier de photos des auteurs et des lieux qui les ont inspirés, en plus d’un cahier de dessins. C’est toujours intéressant de découvrir l’univers des auteurs dont on apprécie le travail et j’aime beaucoup ce genre de complément à une bande dessinée.

Ciel et Terre nous offre donc une très belle incursion dans le monde de Locke & Key. Ça m’a fait très plaisir d’y revenir et c’est une bd qui vaut la peine ne serait-ce que pour les deux premières histoires, vraiment excellentes.

Je ne peux que vous conseiller de découvrir cette excellente série. Et cette période de l’année, à l’approche de l’Halloween, est le moment parfait! L’histoire est tellement originale et prenante.

Mon avis sur les autres bandes dessinées de la série Locke & Key, un de mes comics préférés:

Locke & Key: Ciel et Terre, Joe Hill, Gabriel Rodriguez, éditions Hi Comics, 80 pages, 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s