Crow

CrowDes déserts arides du Mojave jusqu’aux Brooks Mountains dans le nord de l’Alaska, du pays des crotales au territoire des ours et des loups, une chasse à l’homme haletante et sans pitié. Traqueur ou traqué, homme ou femme, prédateur ou victime, peu importe : le système ne pardonne jamais. Surtout pas aux innocents !

Après avoir été happé et avoir dévoré le premier tome, Hunter, de cette trilogie américaine, c’est avec enthousiasme que j’ai ouvert le second tome. J’étais vraiment impatient de lire enfin la suite puisque le premier roman m’avait vraiment plu.

Crow est donc le second tome de cette histoire écrite par Roy Braverman. C’est en fait Ian Manook qui se cache derrière ce pseudonyme pour cette histoire. Ici, il plonge le lecteur en Alaska où la shérif de la région de Fairbanks, Sarah Malkovich, sera aux prises avec deux meurtres dans la région. Le premier meurtre porte la griffe de Hunter alors que le second ressemble plus au modus operandi de Crow. Ce qui laisse donc présager que les deux fugitifs, dont on avait perdu la trace, ont sans doute recommencé à tuer.

Est-ce possible? Est-ce que ces deux hommes sont réellement les auteurs de ces meurtres, même si certaines choses ont changé? Ou s’agit-il d’un imitateur? Cesser les investigations et se contenter des solides doutes qu’a la police pourrait permettre enfin de fermer le dossier de cette enquête une bonne fois pour toute. C’est tentant d’y succomber…

Avec ce roman, chasse à l’homme et poursuite policière sont au rendez-vous. L’auteur cherche aussi à transmettre une certaine leçon de vie sur la vengeance qui pousse à commettre des crimes et qui aveugle au point de faire de mauvais choix et d’aller dans la mauvaise direction.

« À l’intérieur, le désordre le panique. Les quelques meubles robustes qu’ils ont taillés à même des troncs sont renversés. La table en bois plein, fracassée. Les lourdes et épaisses étagères, arrachées. Le sol est jonché de tout ce qui était nécessaire à leur survie. Poudre, cartouches, vivres, vaisselle, livres. On s’est battu dans cette pièce. Sauvagement. »

J’aime beaucoup le cadre des romans de cette « trilogie américaine ». La nature est très présente. Certains personnages la respectent alors que d’autres, non. On y retrouve les grands espaces, les montagnes, les ours, les loups et les baleines. À travers les paysages grandioses décrits dans le texte, l’auteur tente d’apporter bien des réflexions sur des thèmes qui sont très actuels encore aujourd’hui, comme l’homosexualité mal acceptée, la place de la femme à un poste dit masculin (la place de Shérif par exemple ou sur une ligne de trappe), sur la vengeance et le droit que s’octroie celui qui la pratique à donner la vie ou la mort.

« Sarah Malkovich fixe l’homme qui l’a interpellée. Longtemps. Puis elle se résigne à descendre les quelques marches pour fendre la foule jusqu’à celui qui la provoque du regard, de ses tatouages, de sa barbe de plusieurs jours et du fusil qu’il tient en travers de la poitrine. Les autres, prudents, s’écartent quand elle se colle à lui, face à face, les yeux dans les yeux. »

Ce roman est très prenant et donne envie de poursuivre l’intrigue d’un chapitre à l’autre. L’écriture et la forme que prend l’histoire nous pousse à lire rapidement le roman. Si le premier tome était un vrai suspense d’une page à l’autre, Crow prend plus de temps avant de démarrer. Ce n’en est pas moins intéressant. Dès que la chasse à l’homme reprend le dessus, on se laisse à nouveau porter par la vitesse des dénouements et de l’histoire.

Ma rencontre avec cet auteur, qui a l’habitude d’écrire sous différents pseudonyme, a été une très bonne découverte. Les thrillers ne sont pas mon genre de prédilection et pourtant, avec la plume de Roy Braverman, j’embarque totalement. L’auteur sait mettre beaucoup d’interrogations dans son intrigue. La fin étant un vrai « coup de poing », c’est avec beaucoup de questions et une grande hâte de poursuivre l’aventure avec Freeman, le troisième tome de la trilogie, qui m’attend d’ailleurs dans ma pile à lire. Une lecture est donc prévue pour très bientôt et je viendrai naturellement vous en parler.

En attendant si vous ne connaissez pas encore Hunter et Crow, et que vous aimez les livres prenants et les thrillers, c’est le moment de faire leur découverte!

Crow, Roy Braverman, éditions Hugo, 364 pages, 2019

3 réflexions sur “Crow

  1. Pingback: Freeman | Mon coussin de lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s