Bushcraft: la survie relax

Bushcraft la survie relaxDigne héritier de nos coureurs des bois, l’auteur donne des conseils et des techniques qui pourraient certainement s’avérer utiles aux lecteurs et lectrices qui se perdraient un jour en forêt. Mais ce livre n’est pas un guide de survie conventionnel. Les activités qu’il propose sont toutes accessibles : faire des noeuds de base, construire un abri fiable pour y passer la nuit, bâtir et entretenir un feu, cueillir des comestibles pour cuisiner de savoureuses recettes… Avec Billy Rioux, on voyage léger et on en apprend sur tout, toujours en s’amusant. Grand connaisseur de la faune et de la flore du Québec et historien de formation, il raconte aussi certains épisodes fameux de l’aventure humaine de la forêt nord-américaine – et quelques unes des péripéties qu’il a lui-même traversées dans la nature sauvage.

Je suis le travail de Billy Rioux depuis un petit bout de temps, depuis la série La ruée vers l’or en 2009. Il y a ensuite eu le livre paru en 2012, puis sa présence sur les réseaux sociaux. Je l’avoue, j’étais très contente de voir la sortie d’un livre documentaire sur le Bushcraft, un phénomène dans le domaine du plein air qui consiste à utiliser les ressources de la nature pour s’abriter, se nourrir et améliorer son confort en toute saison, avec le moins de matériel possible. Le sous-titre du livre porte d’ailleurs bien son nom: c’est la survie relax. On ne se met pas en danger, mais on expérimente de nouvelles façons de faire, on aiguise notre sens de l’observation et notre débrouillardise.

L’ouvrage contient une préface, cinq chapitres abordant différents aspects du bushcraft, une bibliographie sélectives et des notes et index. L’auteur aborde donc les techniques de survie à travers ces différents points:

Tout le monde dehors!
L’auteur donne des idées d’endroits où pratiquer le bushcraft, les informations de base à connaître, les arbres incontournables, la façon de s’orienter, les dangers de la nature ainsi que les insectes et les animaux.

L’équipement
Ici est abordé tout ce qui est essentiel d’avoir sur soi lorsqu’on pratique le buscraft sans se mettre en danger. On parle aussi de l’entretien des vêtements, de l’art de faire des nœuds, de la façon de faire des coupes avec un couteau ou une hache, de couper du bois.

S’abriter
Dans cette portion du livre l’auteur aborde le choix d’un abri, les techniques de construction des abris de survie et de faire ses besoins de la nature.

Le feu
Comment choisir son site et préparer l’emplacement, quels combustibles choisir. J’ai d’ailleurs trouvé très intéressant les paragraphes consacrés à l’amadouvier, un champignon combustible qu’on retrouve aisément dans la nature. L’auteur parle aussi de la structure du feu si on veut l’utiliser pour se réchauffer ou cuisiner, de l’allumage et de l’essentiel: de la façon d’éteindre un feu en toute sûreté.

Manger
Ce dernier chapitre aborde tout ce qui concerne l’eau et la nourriture. De la façon sécuritaire de s’abreuver jusqu’au garde-manger du bushcrafteur. On apprend quelles plantes et arbres sont incontournables et avec quoi il est possible de survivre. L’ouvrage contient aussi quelques recettes inusitées: de la farine d’écorce d’arbre pour faire des galettes, aux quenouilles cuites dans la poêle jusqu’à la tripe de roche, une nourriture de survie assez intéressante (même si je ne suis pas certaine d’avoir envie d’en manger pour souper!) L’auteur parle aussi des champignons, de la trappe, des ustensiles de cuisine et d’autres recettes plus traditionnelles.

Le livre est rempli de photographies et de techniques présentées étapes par étapes. C’est un très bel objet en plus d’avoir un ton facilement accessible. J’ai aimé la façon dont l’auteur se livre également à travers ses propres expériences et différentes anecdotes. Un petit plus: les encadrés racontant des événements historiques en lien avec la survie: des histoires de naufrages en passant par l’arbre qui a sauvé Jacques Cartier. C’est vraiment intéressant!

En plus d’être ludiques et passionnantes, on ne sait jamais quand toutes ces techniques de bushcraft pourront nous être utiles, surtout quand on est adepte de plein air. Un beau livre de « survie » passionnant à consulter et agréable à mettre en pratique. Je vous le conseille si le sujet vous intéresse. Billy Rioux a de l’expérience derrière la cravate (ou plutôt, derrière la chemise à carreaux!) et il nous en parle avec passion et humilité, ce qui fait de ce livre une excellente lecture!

Bushcraft: la survie relax, Billy Rioux, VLB éditeur, 224 pages, 2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s