Stranger Things: de l’autre côté

Stranger Things de l'autre côtéWill Byers ne comprend pas dans quel monde il se trouve ni comment il est arrivé là, mais une chose est sûre : il n’est pas en sécurité. Sa famille et ses amis ont disparu, tandis qu’un terrible monstre rôde dans les ténèbres de cette réalité parallèle. Seule la voix de sa mère semble parvenir à traverser les dimensions, mais comment lui répondre ? Sait-elle au moins où il est ? Livré à lui-même, le jeune garçon va se raccrocher au souvenir des moments passés avec ses proches pour éviter de sombrer dans la folie… et tout faire pour échapper au Démogorgon.

Stranger Things est l’une de mes séries préférées de tous les temps. J’adore cette série et nous avons la chance depuis un moment, d’avoir de nombreux livres dérivés de l’histoire originale. Lorsque j’ai entendu parler de cette bande dessinée, j’ai tout de suite eu envie de la lire. Le dessin me plaisait et ça me semblait prometteur.

Alors, qu’en est-il de cette bande dessinée, présentée comme un premier tome? Personnellement, j’ai beaucoup aimé! C’est tout à fait le genre d’ouvrage que j’appelle une « curiosité pour les fans ». Je crois d’ailleurs qu’il faut avoir vu la série pour apprécier pleinement cette bande dessinée, puisque l’on découvre une autre facette de la série: ce qui se passait dans le monde à l’envers. L’histoire est sensiblement la même que dans la première saison. Cependant, ici, c’est le point de vue de Will Byers que nous suivons.

« Ses espoirs sont vains, et il ne sait pas ce qui est pire. Qu’il n’ait pas pu aider quelqu’un qui en avait besoin… ou qu’une petite partie de lui soit contente qu’il n’ait pas été la proie. »

La bande dessinée débute quand Will tente de fuir ce qui le pourchasse au tout début de la série. Qu’arrive-t-il quand la lumière, tout à coup, s’éteint et que Will disparaît? On connaît les événements vus de l’extérieur par tous les personnages, mais on ne connaît pas la façon dont Will l’a vécu: comment il a tenté de retrouver son chemin dans le monde à l’envers, comment il a tenté désespérément de communiquer avec sa famille et ses amis, ses rencontres avec d’autres personnages dans le monde à l’envers, presque toujours interrompues par l’arrivée du Démogorgon… C’est cette autre facette de l’histoire que la bande dessinée raconte, souvent en lien avec Will le sage et la campagne que menait Will et ses amis en jouant à Donjons et Dragons.

« Le monstre qui menace le garçon est un étrange écho de l’histoire qui se jouait un peu plus tôt. »

J’ai aimé me plonger dans cette histoire qui m’a rappelé tout le bonheur que j’ai eu à regarder pour la première fois la première saison de la série. J’ai apprécié le dessin et la façon dont l’histoire est présentée. J’ai aimé que les chapitres soient entrecoupés par des illustrations grand format de différents artistes. Ça ajoute un petit côté « collectionneur » à cette publication.

Est-ce que c’est une bande dessinée essentielle? Sans doute pas. Est-ce que c’est un petit plaisir pour les fans de la série? Totalement! Juste pour le bonheur de se plonger à nouveau dans cette histoire, cette bande dessinée vaut le coup. Les dessins sont beaux, assez représentatifs de l’image que nous a donné la série à l’écran. J’espère qu’on aura droit à d’autres tomes en lien avec les autres saisons!

Stranger Things: de l’autre côté, Jody Houser & Stefano Martino , éditions Mana Books, 98 pages, 2019

Une réflexion sur “Stranger Things: de l’autre côté

  1. Pingback: Stranger Things, de l’autre côté, tome 1 – L'or rouge

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s