Shelley t.2: Mary Shelley

Shelley 2 Mary ShelleyMary Shelley, la romancière qui devint célèbre grâce à son roman Frankenstein, était avant tout une jeune femme amoureuse, mais aussi, et surtout, une romantique fascinée par la mort. Dans la seconde et dernière partie du diptyque que Daniel Casanave et David Vandermeulen consacrent aux jeunes fugueurs Percy et Mary Shelley, les auteurs invitent à découvrir dans quelles conditions la jeune Mary imagina l’un des mythes les plus fascinants de l’époque moderne. 

Voici le tome 2 du diptyque commencé avec Percy, qui se veut une bande dessinée biographique en deux volumes, suivant le destin des Shelley. Dans ce second tome, c’est principalement Mary qui est à l’avant-plan. Après s’être sauvée avec Percy, le couple vit de voyages et d’aventures. Ils se retrouvent finalement à la Villa Diodati en compagnie de Lord Byron, de son ami et médecin John William Polidori et de Claire Clairmont, la demie-sœur de Mary. C’est là, à cause d’une température maussade, que le groupe passe du temps dans la Villa plutôt qu’à l’extérieur. Pour s’amuser, ils décident chacun d’écrire des histoires qui font peur. Mary trouvera l’inspiration pour écrire Frankenstein, alors que Polidori écrira Le Vampyre, une oeuvre clé dans la popularisation du mythe du vampire dans la littérature.

La fin du livre, abordant la peste et offrant à Percy Shelley une autre fin tragique que celle qu’il a réellement connue, n’est pas conforme à la réalité historique. Les auteurs ont fait le choix de mêler au destin de Mary, l’idée derrière son livre apocalyptique Le dernier homme. Ils lui donnent de cette façon une fin difficile, celle d’une dernière femme, qui reste après la perte de plusieurs de ses enfants et la perte de deux hommes qu’elle aimait: Percy Shelley et Lord Byron. L’idée métaphorique me plaît assez, puisque l’image d’un monde qui s’écroule, celui de Mary, est très forte.

Le livre est complété de quelques images et de notes biographiques sur Mary et Percy Shelley, Lord Byron, Claire Clairmont, Mary et William les parents de Mary Shelley ainsi que John William Polidori. Les auteurs en profitent aussi pour expliquer certaines largesses prises avec l’histoire réelle.

Deux tomes bien intéressants, surtout si vous vous intéressez à l’univers des Shelley et à la création entourant le célèbre roman Frankenstein. Mary et Percy étaient véritablement un couple fascinant, cultivé et très littéraire. Leur parcours est passionnant, même si ici, certains faits historiques ont été modifiés. Les deux tomes n’en constituent pas moins une bonne lecture.

Voir mon avis sur le tome 1.

Shelley t.2: Mary Shelley, David Vandermeulen, Daniel Casanave, éditions Le Lombard, 68 pages, 2012

Une réflexion sur “Shelley t.2: Mary Shelley

  1. Pingback: Shelley t.1: Percy Shelley | Mon coussin de lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s