La vie en pleine conscience

vie pleine conscienceInterruptions, sollicitations, questionnements incessants… Le monde contemporain nous stresse et nous agresse en permanence. Nous sommes souvent anxieux et irritables. Comment faire face à notre quotidien trop souvent marqué par les difficultés et les débordements? Issue de traditions millénaires, la méditation de pleine conscience permet de déployer nos richesses intérieures. De nombreuses études scientifiques montrent qu’elle réduit l’anxiété, améliore la résilience du corps et de l’esprit, ainsi que notre relation aux autres. Ceux et celles qui font de la pleine conscience un compagnon de vie se sentent tout simplement plus heureux. Voilà une excellente raison d’essayer!

J’ai acheté ce livre sur un coup de tête, quelque part à l’hiver, alors que je vivais des moments plus difficiles et que j’avais beaucoup de mal à contrôler mon stress. J’avais besoin d’une lecture qui m’aiderait et me réconforterait. J’avais à peine entendu parler de la « pleine conscience » mais j’ai acheté le bouquin quand même, en me disant que ça ne pourrait pas me nuire. Et effectivement, c’est une lecture qui m’a fait beaucoup de bien.

L’ouvrage comporte 43 chapitres et j’ai choisi d’en aborder environ un par semaine, au début, puis deux ou trois lorsque les chapitres s’y prêtaient, en prenant le temps de pratiquer les exercices proposés et de revoir un peu ma vision des choses. C’est une approche du livre qui m’a semblé bénéfique, puisqu’elle permet de s’y plonger peu à peu sans être trop contraignante. Un court chapitre chaque semaine et une semaine axée sur différents aspects de la pleine conscience.

Le monde dans lequel nous vivons va vite. On a beau vouloir refréner tout ça, vivre dans la nature, faire des choix pour être mieux, pour vivre dans la tranquillité, dès qu’on ouvre la porte de chez soi, on est confronté à la vitesse, la rapidité, la performance et les attentes d’une société qui ne nous correspond pas toujours. Un monde où personne ne prend le temps et où tout presse, tout le temps. On est un numéro pour les services publics. On n’a jamais le droit de prendre le temps de perdre son temps, de flâner. C’est toujours bien mal vu et les gens s’impatientent.

« La patience est cette voix calme en nous qui nous murmure « Ralentis » et donne de l’espace à ce qui est ici et maintenant. »

Ce livre a été ma première rencontre avec l’idée de « pleine conscience » et ce ne sera pas la dernière. C’est un concept qui me plaît beaucoup, qui apporte énormément et qui permet d’être pleinement présent dans sa vie, avec les autres, avec les événements qui surviennent qu’ils soient perçus comme positifs ou négatifs. À l’époque un peu trop folle dans laquelle nous vivons, je trouve que ça fait un bien énorme de miser sur la vraie présence des gens, nous, les autres, et de vivre pleinement notre vie, tout en ayant conscience de le faire. Ça change les choses au quotidien et dans notre façon d’aborder les petites épreuves, les joies, les bonheurs et simplement la vie.

Le livre parle beaucoup de bienveillance. Envers les autres, mais principalement envers soi. Nous sommes souvent notre plus grand critique et c’est souvent envers nous-même que nous sommes le plus sévère des juges. Poser un regard bienveillant sur soi aide énormément à prendre sa place dans le monde et à voir les autres différemment.

« À quoi ressembleraient les jours, les semaines et les mois à venir si vous aviez le sentiment profond d’être quelqu’un d’important? »

La pleine conscience, c’est de percevoir le monde autour de nous, le quotidien, avec tous nos sens. D’être pleinement conscient de ce qui se passe au moment présent. D’être véritablement là, avec les autres, d’être moins distraient et de prendre conscience du rôle que nous jouons et de la différence que l’on peut faire dans la journée des autres – et de la nôtre – en changeant notre perception et notre façon d’accueillir la journée. C’est aussi de réapprendre à jouer, faire la paix avec son esprit, découvrir la gratitude, être généreux (et ici on ne parle pas d’argent…), aborder la douleur. Sont aussi abordés la pleine conscience en mouvement, les sons, le souffle et le fait de confondre pleine conscience et concentration.

Chaque court chapitre nous offre une portion nommée En pratique qui donne des pistes pour pratiquer ce qu’on vient de voir. Ce peut être un suivi pour une méditation ou simplement une nouvelle façon d’approcher les événements de la vie. Ce format court et pratique est ce que j’ai le plus aimé de ce livre. C’est la simplicité même!

L’ouvrage offre, en plus, un code pour accéder à trois heures de méditations téléchargeables sur le site de l’éditeur. J’aime bien l’idée, même si je suis moins réceptive à tout ce qui est audio (méditations accompagnées, livres audio, etc.) en dehors de la musique, mais cet aspect peut plaire à d’autres.

Un livre que je ne peux que conseiller, puisqu’il permet d’aborder le quotidien avec un point de vue plus positif et donne des outils pour mieux gérer le stress, les pensées négatives et l’anxiété. Plusieurs mois après avoir débuté le livre, je suis beaucoup plus réceptive à ce qui m’entoure et je prend le temps de vivre le plus possible chaque instant. Je m’arrête souvent pour savourer et vivre pleinement ce qui se passe maintenant, tout en en ayant conscience. C’est un beau cadeau à se faire. On ne réalise pas à quel point le stress et la vitesse au quotidien prennent vraiment beaucoup de place… jusqu’à ce qu’on commence à s’arrêter vraiment.

Un livre à laisser sur sa table de chevet.

La vie en pleine conscience, Bob Stahl et Elisha Goldstein, Guy Saint-Jean éditeur, 224 pages, 2017

4 réflexions sur “La vie en pleine conscience

  1. Comme j’avais hâte que tu nous parles de ce livre. J’aime plus l’expression de pleine conscience que le moment présent. C’est fou, les deux veulent dire la même chose, mais dans ma tête à moi, la pleine conscience a plus d’impact. Redonner de l’importance ou plus de vigilance à la tache ou l’action que tu feras. Cela devient comme une méditation instantanée. Tandis que vivre le moment présent, c’est plus flou. Dans le moment présent, il peut y avoir plusieurs choses internes et externes qui arrivent en même temps. Tandis que dans la pleine conscience, c’est toi seule et l’action, ce qui procure donc cet occasion de méditer en fixant notre concentration sur le fait par exemple de mettre la table. C’est la beauté du geste. Ce que le rythme de vie ne nous permets rarement. Comme mettre un pas devant l’autre. C’est pour toutes ces raisons que je perçois une différence entres ces deux expressions. Un très beau billet Alaska! 🙂

    J'aime

    • Je vois exactement les choses de la même façon que toi. Le moment présent c’est un concept plus flou. La pleine conscience c’est un peu un autre niveau. Et c’est justement comme tu le dis, une méditation instantanée! 😊

      J'aime

  2. J’aime ton article.. ! tellement de choses me parlent aussi. J’ai entendu parler de la Pleine conscience, la méditation etc.. sans jamais m’y intéresser vraiment, peur que ce soit encore une nouvelle mode de penser etc.. Et puis, à la lecture de ton article surtout, je pense que je devrais quand même m’y pencher, j’en ai grandement besoin en ce moment. Ne pas s’arrêter sur des choses qui nous font du mal, ne pas ressasser, avancer et profiter du présent car il est bon tout de même. Je note ce livre, je ne sais pas si il est disponible par chez moi mais il à l’air très complet. Bises !

    Aimé par 1 personne

    • Oui c’est un très bon bouquin. Et je trouve l’idée de pleine conscience plus parlante que l’instant présent. Que l’on souhaite avoir moins de stress ou juste être plus présent dans sa vie, dans ce que l’on vit justement, en cultivant la bienveillance, c’est un livre très intéressant. Moi, il m’aide beaucoup à profiter plus pleinement de ce que je vis. Je te le conseille.

      Aimé par 1 personne

Répondre à Alaska Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s