Ma vie dans les bois t.1: Écoconstruction

ma vie dans les bois 1Cela fait bientôt trente ans que Shin Morimura est auteur de mangas. S’approchant de la cinquantaine, et tandis qu’il vient de mettre un point final à sa dernière série fleuve, son éditeur lui demande de trouver une nouvelle idée originale pour son prochain titre. D’abord en manque d’inspiration, le dessinateur va finalement se lancer dans un projet « un peu » fou : partir vivre dans la montagne, sans eau courante ni électricité, et raconter son nouveau quotidien en manga ! Sa femme finira par le suivre, malgré « quelques » appréhensions… De la construction de leur maison en bois jusqu’au difficile apprentissage de l’autonomie alimentaire, suivez l’incroyable vie de ce couple plus tout à fait comme les autres !

Ce manga a été écrit pour moi! Le thème, assurément, a tout pour me plaire puisque je vis aussi dans le bois. Peut-être pas tout à fait comme ce mangaka, mais je me suis beaucoup retrouvée dans les aventures qu’il raconte, puisque ma démarche se rapproche un peu de la sienne, quoique différemment.

Shin Morimura vit en ville. Il travaille beaucoup, cherche à gagner toujours plus d’argent et à acquérir toujours plus de choses. Jusqu’au jour où il est fatigué de tout cela. Il est en surpoids, pas en forme, se sent constamment sollicité. La société actuelle ne lui convient plus. Épuisé, il a envie d’autre chose. Quand l’histoire commence et que l’auteur nous la raconte, il a 55 ans et vit dans le bois depuis huit ans. Il s’inspire de son histoire personnelle pour écrire ce manga, avec une grande sincérité et beaucoup d’humour, ce qui nous le rend toute suite sympathique.

Quand le déclic se fait, l’auteur vient de terminer une série et son éditeur lui en demande une autre « encore meilleure ». Il n’a pas d’inspiration et sent un peu la lassitude pointer le bout de son nez. C’est là qu’il se dit que de vivre différemment pourrait être intéressant. Avec sa femme, il part à la recherche d’un endroit où vivre, mais c’est soit hors de prix, soit beaucoup trop densément peuplé. Ils décident donc d’y aller en toute simplicité. Un bout de montagne, dans une forêt laissée en friche depuis des années. Le terrain coûte une bouchée de pain et l’auteur en fait l’acquisition immédiatement. La « vraie vie » peut commencer!

« Une journée entière pour extirper de terre la souche d’un maigrichon cerisier sauvage… Je comprends maintenant ce que veut dire « prendre racine ». Voici l’essence de la vie en montagne!! Un cerisier sauvage m’a fait entrevoir ce qu’impliquait vraiment cette existence. »

J’ai beaucoup rit en lisant ce manga parce que ce que l’auteur raconte, sonne juste. Ça sent le vécu et les anecdotes sont parfois rigolotes. La femme de Shin Morimura, Miki, est sympathique et elle taquine beaucoup son mari sur ses drôles d’idées. Je l’aime bien, même si elle doute de lui. Elle est la raison, alors que Shin rêve, perdu dans ses idées romantiques de vie des bois. Elle tente de le résonner et ça le rend encore plus convaincu qu’il réussira.

« L’ignorance rend décidément invincible! »

Dans ce premier tome, Shin Morimura nous raconte le moment où il a laissé tomber son boulot, s’est installé dans une tente de fortune pour déboiser un petit bout de terrain où construire sa future maison. Par moments, il est mal organisé et ça ne fonctionne pas comme il veut. Il n’a plus de réseau, mange toujours la même chose et « oublie » de donner des nouvelles à sa femme restée en ville. Elle débarque d’ailleurs à sa tente en trouvant qu’il ne sent pas très bon! Cependant, elle est plutôt émerveillée de voir que cette lubie de « retour à la nature » est toujours plus présente chez son mari et qu’il est déterminé à s’approprier un petit coin de terre.

« Face à cette montagne, je n’ai éprouvé aucune inquiétude… au contraire. Je me suis senti étrangement bien. »

Ce manga a été une très belle surprise parce qu’en plus d’aborder un sujet qui me parle – la vie dans les bois, l’autarcie, la nature, la recherche d’une vie plus proche de la nature – c’est un livre débordant d’humour. J’ai souvent sourit en lisant les aventures de Shin et de Miki. De l’étonnement à la passion, ils passent par toutes sortes d’émotions et de sentiment envers ce qui deviendra leur nouveau milieu de vie.

Le premier volet s’attarde essentiellement sur la recherche d’un lopin de terre, sur le défrichage et la construction de la maison, avec tous les obstacles, les coûts et le travail que cela implique. On suit essentiellement Shin, alors que sa femme reste un peu à l’écart (mais va lui rendre visite juste pour voir comment se développe la nouvelle passion de son mangaka préféré). Le bonheur et le dévouement dont fait preuve Shin face à son projet sont communicatifs.

« Selon moi, le « prêt-à-penser » est encore une autre forme de servitude. Pour gagner en liberté, les hommes ont tout intérêt à revenir à plus de simplicité. »

J’ai aussi beaucoup aimé qu’à travers les chapitres, une lettre de l’auteur soit reproduite, avec des photos de son travail sur sa terre. Ça donne encore plus de poids à l’expérience. La fin m’a un peu surprise mais laisse présager des anecdotes amusantes pour la suite!

Un manga que je vous conseille fortement si l’appel du bois vous anime. C’est intéressant et drôle à la fois. J’ai vraiment adoré cette lecture, c’est une excellente découverte!

Ma vie dans les bois t.1: Écoconstruction, Shin Morimura, éditions Akata, 144 pages, 2017

8 réflexions sur “Ma vie dans les bois t.1: Écoconstruction

  1. Pingback: Ma vie dans les bois t.2: Alimentation | Mon coussin de lecture

  2. Pingback: Ma vie dans les bois t.4: La triple catastrophe | Mon coussin de lecture

  3. Pingback: Ma vie dans les bois t.5: La faune dans tous ses états | Mon coussin de lecture

  4. Pingback: Ma vie dans les bois t.6: pêche hivernale | Mon coussin de lecture

  5. Pingback: Ma vie dans les bois t.7: Le retour du printemps | Mon coussin de lecture

  6. Pingback: Deep Sea Aquarium Magmell t.1 | Mon coussin de lecture

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s